La dispoliberté - Libre pour soi, disponible pour autrui

En préparant la vidéo de présentation de la chaîne Youtube Emeralda Marie, je me suis posée une question: comment se définit-on au regard d’autrui ?  



Pour me présenter, je pourrai sortir mon CV, vous lire mon parcours universitaire, mon parcours professionnel, vous dire où j’en suis dans ma carrière. 

Mais,…..

Qu’est-ce que ça change pour vous ? 
Est-ce que cela vous donne réellement une idée de qui  je suis ?
Est-ce vraiment nos études qui nous définissent ? 
Nos fonctions dans la société ?
Notre rang social ? 

Quelque part, en se posant la question, nous obtenons déjà la réponse. 

Finalement, j’ai décidé de ne pas me définir par mon statut social mais plutôt par mes passions car ce sont elles qui m’ont poussées à initier ce blog et les vidéos.

Ce qui m’habite en ce moment, ce qui m’anime depuis plusieurs années maintenant, c’est ce besoin  profond de revenir à l’essentiel

Cette envie de vivre sereinement et sainement avec nos propres moyens, nos ressources, pas dans l’absolu ou dans l’imaginaire, mais ici et maintenant, présentement : un mode de vie sain, un mode de vie serein.

C’est un cheminement, c’est pas la finalité, il n’y pas une date butoire avec pour objectif par exemple d’"être sain" au 31.12.2018.
Comme l’énonce le philosophe chinois Lao Tseu : " Le but n’est pas seulement le but, mais le chemin qui y conduit ". L’idée c’est de traverser la vie qui nous est offerte de manière saine et sereine.

Et surtout de partager avec vous mes découvertes. 
Parce que nous pouvons simplifier notre quotidien et nous accorder du temps.


Se ressourcer ne devrait pas être exceptionnel.

J’ai pensé à un concept qui pourrait représenter cette idée et que j’ai nommé :

«  La DISPOLIBERTE : Libre pour soi, disponible pour autrui ». 

Car, selon moi, tout est lié, si nous parvenons à simplifier notre quotidien à travers des techniques permettant de vivre plus sainement et plus sereinement; nous nous sentirons mieux dans notre corps et dans notre esprit. 
Nous nous sentirons libres et nous pourrons ainsi être plus ouverts, plus disponibles pour autrui.
Voilà ce qui m’anime. 

Qu'en dites-vous ?